Aller au contenu
Expérience de la contre-culture Punk Hardcore
Expérience de la contre-culture Punk Hardcore
Expérience de la contre-culture Punk Hardcore

Fixation – The Secrets We Keep

Fixation_The Secrets We Keep

Attention, bombe en approche !!! Fixation fait partie du paysage Punk Hardcore depuis 2017 et nous régale sortie après sortie. Composé d’anciens et actuels membres de The Dividing Line, New Heart, Drowse et Time’s Up, le combo originaire de Philadelphie m’avait épaté avec ses deux derniers EP, Marked en 2018 et Into The Pain en 2019 !

Hélas, après le départ du chanteur Matthew Green qui a finit chez Drill Sergeant (exceptionnel), les choses s’annonçaient mal jusqu’à la rencontre avec Wyatt Oberholzer, bassiste chez Drowse / Chemical Fix et déjà coutumier de Fixation pour avoir été leur talentueux producteur et ingénieur son !

Une collaboration qui s’est matérialisée en 2020 par trois titres promotionnels, toujours distribués par le label partenaire historique War Records, qui m’avaient vite rassuré et chauffé au plus haut point. Mon attente pour le premier album était forte, à son paroxysme même ! Alors que valent les onze compositions de The Secrets We Keep ?!

J’ai toujours adoré les origines et racines musicales sans aucun compromis de Fixation, puisant dans les tempos les plus simples et impatients des années 80. En même temps, j’ai aussi toujours apprécié la puissance de frappe, l’énergie et l’émotion brute développées par le groupe. Et ces ingrédients alimentent bien encore des pistes comme Toledo, F.M.E.G., Dissociative Identity Disorder, Black Clouds, véritables tours de force, parlons même de démonstration de ce qu’est le Hardcore moderne.

A la nuance près que Fixation innove en incorporant ce coup-ci une coloration bien plus noire, inspirée de AFI, Blacklisted, Nerve Agents ou encore American Nightmare. Cela se ressent sur le plan musical d’une part, des chansons comme Lachrymose, The Art Of Playing Dead, Motion Sickness, Purgatory (quel bijou !), Scituate ou bien I Tried To Pull Down The Sky créant une dimension dramatique par le jeu dissonant de guitare et les vocalises extrêmement écorchées !!

D’autre part, cette noirceur draine également les paroles de The Secrets We Keep, abordant les luttes internes personnelles de Wyatt, écrites pendant une période particulièrement sombre de sa vie coïncidant qui plus est avec l’arrêt du monde en période COVID…La musique en général, le Hardcore en particulier a toujours été un moyen d’exprimer et d’exorciser les pensées et émotions de chacun.

Pour conclure, les dix-sept minutes de The Secrets We Keep forcent le respect par la cadence infernale et la profondeur d’écriture de Fixation. Un premier disque absolument grandiose, démontrant toute leur maturité et capacité à se renouveler !