Aller au contenu
Expérience de la contre-culture Punk Hardcore
Expérience de la contre-culture Punk Hardcore
Expérience de la contre-culture Punk Hardcore

Mastermind – The Master’s Orders

Mastermind_The Master's Orders

Retournons dans l’univers de la New Wave Of British Hardcore, toujours autant en ébullition, pour découvrir Mastermind. Bien qu’il soit constitué de membres issus de formations et genres musicaux variés tels que Island of Love, Imposter, Lawful Killing, Antagonizm ou Powerplant, le combo londonien verse furieusement dans le Hardcore !

Je les suis et les apprécie depuis leurs débuts, pour cause leur Demo (2018) et EP Bad Reaction (2019) ayant fait tomber avec brio les codes habituels de la NWOBHC. En effet, la marque de fabrique de Mastermind est de proposer un mélange unique de Crossover Thrash new-yorkais typique de la seconde moitié des années 80 et de riffing anticonformiste quand leurs homologues revisitent encore et toujours le UK82.

Soutenu par l’indétrônable label européen Quality Control HQ et sorti à temps pour le Jubilé de platine de la reine Élisabeth II, ce premier album The Master’s Orders souhaite continuer à brouiller les lignes avec son génie musical qui ne se prend pas au sérieux ! Premier constat sur l’artwork, illustration de paysage de guerre signée Eye Dust, très second degré à la croisée de la Guerre des Mondes et de Terminator…

Puis musicalement, dès l’ouverture de Collateral Damage, on ressent le meilleur de ce que pouvait offrir la scène underground new-yorkaise : l’énergie du Punk, la lourdeur et le groove du Hardcore sans oublier le style de guitare bien Thrash Metal. Old Hat, Patience et The Mastermind, probablement la plus impressionnante des compositions, appliquent exactement la même recette que Crumbsuckers, Rest In Pieces et Breakdown en leur temps.

Soulignons auss Stuck In A Rut et Inside Joke, véritables petits bijoux évoquant sans conteste les heures de gloire de Killing Time. En parlant de folie, Price Your Pay et Patience sont les meilleurs témoignages de la grande originalité du riffing et des vocalises de Jon Osborne…insolite mais si rafraichissant dans le flot de groupes modernes sans âme !

Mastermind se positionne définitivement au même niveau que ses voisins et collègues de label Big Cheese. A écouter et soutenir lors de leur tournée européenne cet été 2022 aux côtés de Combust !!!